Ðóññêèé   English

   Deutsch   Français

Étude de la biodiversité des parcs anciens de Saint-Pétersbourg

Nous étudions la biodiversité des parcs anciens de Saint-Pétersbourg depuis longtemps. En 2010 nous avons participé à l’organisation du colloque «Les problèmes écologiques des parcs de Saint-Pétersbourg», qui a attiré de nombreux participants et suscité des discussions stimulantes.

Notre idée principale est la suivante: les parcs anciens sont devenus l’ultime refuge de certaines espèces, parce que leur milieu originel est détruit par le labour et la construction des bâtiments. Les parcs ont été établis sur des terrains dont le sol et la végétation sont riches. Ce milieu et ses arbres âgés existent toujours en partie, c’est pourquoi certaines espèces rares (par exemple, les chauves-souris) y persistent. Aujourd’hui la tendance qui consiste à «mettre les parcs en ordre» se généralise. Cette tendance se traduit par l’élimination de la végétation dite «superflue», des plantes et des feuilles mortes, et finalement par l’appauvrissement de la biodiversité. Ce fait doit être pris en compte lors de la gestion des parcs.

"Gap analysis project (GAP)” de la Russie du Nord-Ouest

"La société de Saint-Petersbourg

 pour la recherche et la protection

 des chauves-souris"

Les listes rouges régionales

de Saint-Petersbourg et de l’oblast

 de Leningrad

L’étude de la variété des biotopes (habitats)

Les moules perlières et les rivières

 à saumon et à truite autour

 de Saint-Pétersbourg

Les migrations des oiseaux

de la Russie du Nord-Ouest

La biodiversité des parcs anciens

 de Saint-Pétersbourg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

General | News | About us | Documents | Members | Publications | International contacts | Expeditions | Gallery | Contacts

Copyright © 2011-2012 Centre for nature conservation research and initiative. All rights reserved.